des contes de Lola

des contes de Lola

Dogo Canario

Le caractère et les aptitudes du Dogo Canario

Le caractère et les aptitudes du Dogo Canario

Le Dogo Canario se distingue par son caractère calme et ses attitudes de noblesse. Fortement dissuasif, c’est un gardien exemplaire, défendant naturellement son territoire et protégeant ses maîtres chez eux, mais aussi à l’extérieur. Son aboiement profond et grave ferait reculer le plus hardi des étrangers, mais si ce dernier se risquerait de passer outre ses avertissements, il ne fait pas l’ombre d’un doute qu’il déciderait d’agir par la manière forte. C’est également un chien très intelligent et extrêmement vigilent.


Il ne nécessite pas un propriétaire typique, pourvu que celui-ci soit avant tout une personne attentive et responsable. Seulement, un propriétaire de Dogo Canario ayant de l’expérience dans les chiens de travail est un avantage indéniable car le Dogo Canario est un chien de travail avant tout. Il apprend vite et il peut se distinguer dans des disciplines comme la conduite des troupeaux, le ring, l’obéissance, l’agility, le mordant,etc… pour lesquelles il possède des aptitudes naturelles.  N’attendons pas non plus qu’il soit aussi performant que des caniches ou des Border Collie dans des exercices demandant de la souplesse et de l’agilité du fait de sa stature. Attention tout de même à ne pas dépasser certaines limites, il est comme nous l’avons dit précédemment un chien de travail avant tout, capable de réaliser beaucoup de tâches mais ce n’est pas non plus un « superdog » s’entraînant pour le prochain casting d’un film d’action à Hollywood : c’est un chien de travail avec « les pattes sur terre ». Prenons garde à ce qu’il n’arrive pas entre de mauvaises mains qui en feraient un chien d’attaque ingérable, ces imbéciles, qui après s’être essayé au rottweiller, au Fila Brasileiro, au Mâtin de Naples, à l’American pitbull terrier, etc… se tournent vers ce nouveau « pitbull » géant dans le but de satisfaire leurs esprits tordus.

Caractère

D’un naturel dominant, il pourra difficilement cohabiter, voire même côtoyer, ses congénères du même sexe (voire pour certains sujets ses congénères du sexe opposé). Conscient de sa force, il ne s’en prendra jamais aux chiens plus petits que lui, ceux là ne l’intéresseront même pas, qu’ils lui aboient dessus ou non. Par contre si le chien auquel il se retrouve confronté est d’un gabarit égal au sien, et à plus forte raison plus grand et plus lourd, son passé de chien de combat, atavisme qu’il a gardé depuis sa création, ressurgit. C’est pourquoi il faut privilégier les ballades en laisse, et ne les détacher que dans les grandes plaines désertiques à condition que le chien ait un rappel impeccable et qu’il revienne au pied sans aucun problème dès que se profile une silhouette de chien à l’horizon.

Caractère

Côté famille, c’est le chien idéal : calme, affectueux, sociable. Quelque soit son lieu de vie, qu’il réside dans un château avec un grand pré, une maison avec un jardin, ou même un appartement (si on lui accorde le loisir de se dépenser par de longues ballades en ville ou à la campagne), il s’adaptera. En compagnie des enfants, c’est un régal. Patient, il laisse allégrement nos chères têtes blondes jouer avec lui sans jamais montrer de signes d’agressivité, d’impatience ou bien même d’agacement. On peut même affirmer sans se tromper qu’il est doux, attentionné et précautionneux à leur égard, tout comme d’ailleurs avec les personnes âgées (peut-être voit-il en eux des êtres plus vulnérables ?). En tous cas, le Dogo Canario trouve aisément sa place dans sa famille, il ne créera aucun problème et ne commettra aucun grief sur une personne de son entourage, à la condition sine qua non qu’il ait bénéficié d’une éducation ferme mais juste depuis son plus jeune age. Jamais par ailleurs l’expression  « une main de fer dans un gant de velours » n’aura été employée à si bon escient qu’en parlant de l’éducation de ce chien. Ajoutons à tout cela qu’il est une véritable éponge à émotions : nul maître n’a besoin d’exprimer ses sentiments pour qu’il les devine et les ressente. Cette « gueule de dur » est en fait un vrai « cœur d’or », d’une sensibilité extrême, il sera toujours présent pour vous consoler dans les moments difficiles et vous sera agréable et plein de vie dans les instants de vie plus joyeux.

Caractère

En conclusion, tout cela fait de lui un compagnon extraordinaire et dévoué.